Ulricke Meinhof, 32 ans déjà....

Publié le par ANTIFA


Source : www.pelenop.over-blog.com


Ulricke Meinhof est née en 1934 en R.F.A à Oldenbourg, d'une famille militante antifasciste. Elle reçoit une éducation rigoureusement protestante.
En 1954, sa mère décède et Ulricke est hébergée par Renate Riemeck ("frauen gegen faschismus" ).
A 21 ans, elle épouse Klaus Rainer Roehl, directeur de la revue Konkret.
Elle a deux enfants avec ce dernier.
Jusqu'en 1968, elle occupe un poste de rédactrice dans la revue de son époux.

A la même époque, elle quitte sa famille et son emploi pour rejoindre la RAF.
Elle participe en 1970 à la libération de Baader, détenu alors à Berlin.
En juillet 1972, elle fut arrêtée à Hanovre.  Andreas Baader, Jan-Karl Raspe, Holger Meins sont arrêtés à Francfort et Gudrun Ensslin à Hanovre.

Elle fut condamnée au silence absolu dans un quartier spécial, totalement vide, à la prison de Cologne.
Ulricke subit alors une trépanation, d'une région profonde du cerveau, au moyen d'une électrode.

Ulricke Meinhof meurt à la prison de Stambourg dans la nuit du 8 au 9 mai 1976, "condamnée au suicide".

"Il est vrai que, dans un premier temps, les femmes doivent se libérer de l'homme, de la famille, de la culture, et ensuite lutter pour la libération des classes, mais en Allemagne, le mouvement des femmes s'en tient à la première phase, prétextant que le reste n'est pas de son ressort et sort du cadre du travail des femmes (travail des femmes et des femmes seulement). [...] Quand les femmes en mouvement comprendront-elles que la lutte pour la libération des femmes ne doit pas être coupée de la lutte contre toute oppression sociale?"

Echo, 18 octobre 1977

Commenter cet article