Vigilance antifasciste dans le Toulois

Publié le par ANTIFA

Madame, Monsieur



Vous n’êtes pas sans savoir que des militants d’extrême droite, déçus par le
front national et le système démocratique, réactivent des groupuscules néo
nazis sous couvert de « tradition » de culture et d’identité locale. Notre
région Lorraine n’est malheureusement pas épargniée par ce phénomène.



Pour permettre la diffusion de leur propagande haineuse, mais aussi pour
toucher et asseoir leur emprise sur la jeunesse, ces derniers organisent
prochainement un concert et un rassemblement dans un de nos villages du
Toulois.



Se sachant à la limite ou en dehors de la légalité, les organisateurs
cultivent le secret quant au lieu exacte de cette soirée. A ce jour, seul un
*flyer* circulant sur internet, dans les lycées et collèges permet de
connaître la date et le nom des groupes musicaux qui joueront lors de ce
concert.



      Les groupes invités sont bien connus des milieux néo-nazis RAC (rock
anti communiste) et nationalistes RIF (rock identitaire français). Les
groupes *Frakass*, *Hotel Stella* et *A Contre Courant* sont clairement
nationalistes et xénophobes.

*Hotel Stella* est un groupe originaire de Paris composé essentiellement de
membres des Jeunesses Identitaires Paris  (ou Projet Apache, leur nouveau
nom). Malgré des paroles peu politisées, le groupe se  produit dans des
concerts RAC, comme le 21/04/07 à Lyon au côté de *Fraction* (groupe de
Philippe Vardon et Fabrice Robert, leaders des Identitaires et anciens

chefs d’Unité Radicale). Ils étaient également présents le 9 mai 2007 pour
le concert organisé autour d’une commémoration d’extrême droite, aux côtés
des néo-fascistes de *Zetazeroalpha*  (pour plus d’infos sur ce concert :
http://reflexes.samizdat.net/spip.php?article314 )

Le groupe est emmené par Gaëtan Bertrand (responsable des JI Paris) et
Richard Pareti (ancien membre du groupe *In Memoriam*, proche à l’époque du
MNR et d’Unité Radicale).

      *Frakass* est un groupe RAC issu de la scène lyonnaise de la fin des
années 90. Après un long passage à vide, Frakass est réapparu depuis
quelques années. Ils sont proches du  groupuscule néo nazi très violent
*Blood
and Honour  Ludgunum*. Ils étaient programmés lors du désormais fameux
concert RAC à Tours le 18 avril 2009, lequel aurait vu la reformation du
groupe skin néo-nazi des années 80 Bunker 84.

http://www.rue89.com/2009/04/15/le-concert-neonazi-de-tours-interdit-par-la-prefecture-0

      Le dernier groupe est un groupe local, amené par des individus de la
mouvance *Bonehead* raciste et néo-nazi du bassin Toulois et Lorrain. C’est
un groupe récent, c’est pourquoi nous n’avons que très peu d’information à
leur sujet.



Nous vous rappelons que le concert du 18 avril, prévu à Tour et durant
lequel devait jouer un des groupes programmés prochainement dans le Toulois,
a été purement et simplement frappé d’interdication préfectorale.  La menace
de voir plusieurs centaines de néo-nazis déambuler dans les rues, avec les
risques de violences inéhrents ont été pris au sérieux par les autorités
étatiques. En Alsace, suite à l’enchainement de ce type de soirées, des
directives particulières ont été données aux élus des communes afin de
contrôler systématiquement la réalité des motifs de location des salles
communales. Ceci afin d’éviter des rassemblements néo-nazis sous couvert de
fêter des anniversaires ou des mariages. La seule possibilité légale qui
s’offre à eux est d’organiser des événement sous couvert de « fête privée »
dans des lieux loué à cet effet. C’est pourqui nous vous rendons
particulièrement attentif si, à la date mentionnée par le *flyer, *vous avez
ou vous vous apprétez à louer une salle communale. Souvent, les locations
sont effectuées par des personnes insoupconnables (jeune femme louant pour
un anniversaire, jeune couple pour un mariage, ami d’un ami du club de
football…). En cas de doute, les édiles locaux sont invités à prendre
immédiatement contact avec les gendarmes.



Nous vous invitons à faire de même afin d’empêcher que ces groupuscules
néo-nazis puissent avoir la possibilité d’endoctriner les jeunes toulois par
leur propagande racialiste qui tombe sous le coup de la loi.



Dans l’espoir que ce courrier retienne votre attention et que, par votre
vigilance et votre pouvoir de premier magistrat de commune vous participiez
à l’isolement de cette idéologie d’un autre temps, nous vous prions
d’accepter, Madame, Monsieur, l’assurance de notre considération et nos
salutations antifascistes.


des antiracistes et antifascistes lorrains

Publié dans Metz-Nancy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article